Région Réunion

Accueil > Historique > Fermetures et basculements

Fermetures et basculements

2 juin 2016

Les fermetures s’imposent par les événements portant atteinte ou susceptibles de porter atteinte à la sécurité des usagers (chutes de pierre, houle) et des travaux parfois d’importance qui en ré- sultent (effondrement 2006, purges ...). Par ailleurs la réfection de chaussée et la maintenance des équipements justifient aussi certaines fermetures ou basculements alors choisis pour minimiser autant que de possible l’impact aux usagers (nuit, vacances scolaires...).

Les basculements sont une réponse alternative à la fermeture totale de la route face aux risques de chutes de pierres statistiquement très liés à l’importance des pluies. La circulation est inter- dite sur la chaussée côté montagne et reportée sur la chaussée côté mer en y organisant alors une circulation à double sens. Les règles de basculement ont évolué avec les études menées et les importants travaux de sécurisation réalisés particulièrement entre 2006 et 2008 :

- 1989 (mise en place du système de basculement) : au delà de 15 mm de pluie en cumulé sur 24h, basculement côté mer de 72 h
- 20 juillet 2004 : au delà de 15 mm de pluie en cumulé sur 24h, basculement côté mer de 24h au delà de 30 mm, basculement porté à 72 h
- 9 décembre 2009 : au delà de 30 mm de pluie en cumulé sur 24h, basculement côté mer de 24h au delà de 50 mm, basculement porté à 48 h

En décembre 2009 les seuils de basculement ont été changés (30 et 50 mm) suite aux importants travaux de sécurisation menés entre 2006 et 2008 (environ 83 M€). Depuis cette date le nombre de jours basculés a été divisé par 2,5. Le basculement est possible grâce à une chaîne d’environ 6000 blocs béton d’1,5 tonnes déplacés par une machine de transfert, la Ladilafé dont le poids total en charge est d’environ 30 tonnes.

JPEG - 17.6 ko

Photos