Région Réunion

Accueil > Edito > Edito

Edito

La Région Réunion a engagé depuis fin 2013 le chantier de la Nouvelle Route du Littoral (NRL). Le premier enjeu de cette construction est prioritairement celui de mettre fin à une situation d’insécurité permanente pour les dizaines de milliers de professionnels et de particuliers qui empruntent chaque jour cet axe vital pour La Réunion. L’importance que revêt cette liaison stratégique pour notre économie exigeait la réalisation d’un nouvel axe de circulation totalement sécurisé.

L’actuelle route du littoral est constamment menacée par les chutes de pierres de la falaise. Les 450 000 mètres carrés de filets déployés depuis des années par l’État et la Région ont contribué à limiter les risques mais sont sans effet contre les grands effondrements, comme celui dramatique du 24 mars 2006 qui a coûté la vie à deux Réunionnais.
Tous les experts qui ont travaillé sur ce dossier ont conclu qu’il n’était possible ni de prévoir, ni d’anticiper ces phénomènes ; la seule option demeure celle d’abandonner la route actuelle au profit d’une nouvelle liaison sécurisée.

Le choix du tracé maritime pour la NRL a été effectué en 1999 et reconfirmé en 2006. Il résulte de 20 ans d’études, de consultations et de débats publics. Tous les experts se sont accordés sur cette solution comme étant la meilleure aux plans technique, financier et environnemental.
La NRL va également contribuer à la transition vers le développement de transports collectifs modernes et performants grâce à la possibilité qu’elle offre d’intégrer les bus, un mode ferroviaire léger, mais aussi une piste cyclable pour inciter aux déplacements doux.