Région Réunion

Accueil > Actualités > NRL : Ouverture au Port d’une usine pour la fabrication d’accropodes

NRL : Ouverture au Port d’une usine pour la fabrication d’accropodes

6 novembre 2014
Chargement du player...
NRL : Ouverture au Port d’une usine pour la fabrication d’accropodes

La Nouvelle chaîne de production a été inaugurée ce jeudi 6 novembre dans la zone industrielle numéro 3 du Port. La Région et l’Europe ont apporté leur financement pour la construction de cette usine,
à hauteur, respectivement, de 490 000 euros et 720 000 euros (soit un montant global de
+ 1,2 Million d’euros.

Télécharger le dossier de presse complet

Entreprise industrielle locale de produits béton, la SCPR propose au groupement Digue de la Nouvelle
Route du Littoral de se joindre au projet pour réaliser les accropodes de manière industrielle.
Surfant ainsi sur ce chantier d’envergure à La Réunion, l’entreprise réalise en février 2014, un investissement
durable pour construire cette nouvelle usine et faire fabriquer les accropodes de la
Nouvelle Route du Littoral. Ce sont 38500 accropodes que l’usine va réaliser dans le cadre de la
construction des digues de la Nouvelle Route du Littoral pour un équivalent en matériaux d’environ
780000 tonnes.

Procédure de fabrication des accropodes

- 105 moules ont été confectionnés pour le moulage des accropodes
- phase 1 : coulage du béton dans le moule
- phase 2 : prise du béton dans le moule (24h)
- phase 3 : démoulage de l’accropode
- phase 4 : premier temps de séchage (24h)
- phase 5 : second temps de séchage (8 jours)

Cette structure, véritable opportunité pour l’entreprise en matière de développement de son activité,
est une usine de pointe avec des innovations techniques en lien avec la qualité des bétons
réalisés (béton haute performance, auto-plaçant, résistant en milieu tropical...)
En effet, la réalisation des accropodes ou autres blocs de carapace se fait, normalement, dans le
cadre d’une production dite en mode forain, c’est-à-dire sur un site de préfabrication « en plein
air » à proximité des chantiers. La production industrielle de ces composants n’existait donc pas
auparavant et constitue un véritable bond technologique, qui permettra à l’entreprise mais également
au secteur du BTP local de prendre une longueur d’avance dans la fabrication de ce type d’éléments.
Jusqu’alors ce niveau de finition et de durabilité n’étaient faisables nulle part dans le monde.
Artélia, possesseur du brevet de fabrication des accropodes, va suivre avec intérêt ce mode de production
industrielle. L’usine de la SCPR devient en quelque sorte un site de première mondiale pour
la réalisation de ces accropodes de façon industrielle. 17 personnes seront recrutées pour la production
de ces accropodes pendant le chantier portant l’effectif total sur l’usine à 50.